Les capsules à café en aluminium, c’est dans le nouveau sac bleu!

Grâce au magnétisme, une machine permet d’isoler les déchets en métal non ferreux. Reportage au centre de tri Valtris, à Couillet.

Les capsules en plastique et aluminium, c'est dans le sac bleu.
Les capsules en plastique et aluminium, c'est dans le sac bleu. ©D.R.

What else ? Eh bien les capsules de café ou comportant de l’aluminium peuvent être placées dans le nouveau sac bleu de Tibi. Ce slogan bien connu utilisé par un fabricant de capsules de café pourrait être récupéré voir recyclé par Valtris, organisme en charge du tri du nouveau sac bleu de Tibi.

Depuis le1er janvier de cette année, il est désormais possible de se débarrasser de ces capsules comportant un opercule en aluminium. Plus besoin de les jeter dans les sacs blancs.

Cette nouvelle avancée dans le processus du tri des déchets est due à l’arrivée sur le site couillettois d’une nouvelle ligne de tri équipée d’un séparateur par courant de Foucault. Il s’agit d’une machine de triage employée dans le recyclage de déchets. Celui-ci a la propriété de séparer les emballages métalliques non ferreux comme l’aluminium, le zinc ou encore le cuivre des autres emballages. Le séparateur génère un champ magnétique chez les métaux non ferreux qui est utilisé comme un répulsif, à l’aide d’un champ magnétique opposé en bout de bande transporteuse de déchets. Tandis que les déchets ordinaires tombent par simple gravité sur une seconde bande transporteuse, l’aluminium et les autres métaux non ferromagnétiques sont soulevés et projetés en avant vers une troisième bande qui déverse finalement les déchets triés dans un container pour être ensuite recyclé.

Au final, les déchets de type capsules de café arrivent un container.
Au final, les déchets de type capsules de café arrivent un container. ©Ngom

Cette nouvelle fraction autorisée dans le sac bleu est destinée à encore diminuer la quantité de déchets résiduels contenus dans les sacs blancs.

L’investissement consenti pour la machine de tri est de 500 000 euros et bénéficiera aux quelque 1,7 million de Wallons dont les sacs bleus atterrissent à Couillet, l’un des 5 centres de tri PMC. Au fil des années, le tri s’est considérablement affiné. Si à son lancement le sac bleu ne pouvait contenir que peu de sortes de déchets, aujourd’hui ce sont 16 fractions de déchets qui peuvent y trouver place. Dont les barquettes et les raviers, les couvercles, bouchons et capsules, les cartons à boissons et depuis le 1er janvier les capsules de boisson.

Même si les machines assurent une partie du tri, l’humain reste un maillon important de la chaîne du tri. 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 une centaine de personnes se relaient afin de permettre à Valtris d’atteindre un niveau de pureté de 95 à 96 %. Vatris c’est aussi 45 000 tonnes de déchets traités par an contre 5 000 il y a 10 ans.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be