L’Atelier Cambier, une entreprise de travail adapté qui fait l’unanimité

Rester à la page tout en reconnaissant la juste valeur des personnes en situation de handicap est un travail de tous les jours.

Le travail en milieu adapté est une véritable source d'épanouissement.
Le travail en milieu adapté est une véritable source d'épanouissement. ©Ngom

Fondé en 1964, l’atelier Cambier est une entreprise de travail adapté dans laquelle l’inclusion de personnes porteuses de handicap est une priorité. C’est d’ailleurs à ce titre que Karine Lalieux, Ministre des Pensions et de l’Intégration sociale, chargée des Personnes handicapées, de la Lutte contre la pauvreté et de Beliris, est venue visiter l’entreprise située à Jumet.

Le directeur général, Miguel Wibert, a tenu à faire le tour de chacun des services afin que tous puissent se rendre compte de l’importance de l’insertion par le travail. La structure jumettoise offre actuellement de l’emploi à 220 personnes. Parmi les activités proposées aux clients on peut notamment parler de la gestion des envois postaux et du conditionnement de colis. À côté de ces tâches historiques, la structure a toujours cherché à rester à la page en formant son personnel à de nouvelles fonctions et ainsi accroître son offre de services. Évoluant avec son temps tant socialement que technologiquement, il est désormais possible de faire appel à l’atelier Cambier pour des travaux de parachèvement, de nettoyage, de couture, de scanning et d’archivage électronique. Le domaine de la logistique est également bien développé. Au sein de leurs entrepôts, les entreprises n’ayant pas ou trop peu d’espace de stockage peuvent faire appel et trouver un espace et une gestion des envois de colis à leurs clients et partenaires.

Au fil des années, la réputation et le savoir-faire du personnel sont communiqués de bouche à oreille au point d’attirer des clients prestigieux comme la maison d’édition Dupuis et le fabricant de verres AGC. Pour le directeur, il aussi très important de permettre aux personnes en situation de handicap de travailler à l’extérieur afin de favoriser son insertion socioprofessionnelle.

La venue de la ministre Lalieux a été l’occasion de voir ce qui se fait concrètement sur le terrain. “C’est important que des ministres soient sur le terrain. Même si c’est la Région qui est compétente en matière d’ETA, pour moi l’emploi est quelque chose de fondamental pour les personnes en situation de handicap. Dans notre société, le taux d’emploi de ces personnes est catastrophique. Nous sommes l’un des plus mauvais pays européens aussi bien dans l’emploi public que privé. Il faut comprendre que les personnes en situation de handicap ne sont pas des personnes qu’il faut regarder autrement. Il faut aussi montrer aux employeurs qu’ils ont eux aussi des efforts à faire. C’est une richesse à la fois pour l’entreprise, pour la personne et le restant de l’équipe. ”

Pour pallier ce problème la ministre souhaite rencontrer les partenaires sociaux ainsi qu’augmenter le travail en transversalité avec ses collègues du gouvernement fédéral.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be