Rassemblements “tuning” et rodéos urbains : 71 véhicules contrôlés à Jumet et Dampremy ce week-end

La police était en nombre vendredi et samedi au zoning de la Serna et devant le Décathlon, pour des rassemblements.

Rassemblement "tuning" et rodéo urbain devant le Décathlon de Dampremy
Rassemblement "tuning" et rodéo urbain devant le Décathlon de Dampremy ©FVH

Les rassemblements de voitures tuning, qui débouchent parfois sur des rodéos urbains, se font souvent sans autorisation, le soir ou la nuit, et amènent leur lot de nuisances sonores – voire parfois sont un vrai danger en cas de courses illégales. La police locale de Charleroi a déjà dû intervenir plusieurs fois ces derniers mois sur le territoire, que ce soit à Gilly, Gosselies, Jumet ou Dampremy, pour ce genre de rassemblements.

Ce week-end, rebelote : les 20 et 21 janvier, la police a mobilisé 24 policières et policiers pour une opération baptisée “Rasso 2”. “Au cours de ces deux soirées, un dispositif a été mis en œuvre pour empêcher le rassemblement non autorisé d’un grand nombre de personnes au Decathlon de Dampremy et au zoning de la Serna à Jumet”, indique la police locale dans un communiqué. “Notre zone de police va entretenir ce type d’opérations pour garantir la sécurité et la tranquillité publiques. Vous êtes fan de voitures tunées ou de sport, allez dans les rassemblements autorisés et encadrés, sous peine de vous voir verbalisé et refoulé.”

Au cours de l’opération, 71 véhicules ont été contrôlés. Deux voitures ont été saisies pour défaut d’assurance. 59 personnes présentes ont également fait l’objet d’un contrôle, amenant à trois arrestations administratives (trouble de l’ordre public) et une arrestation judiciaire. 18 PV pour infraction de roulage ont été dressés, avec perception immédiate, et 1 PV pour “entrave à la circulation” a été distribué. Pour ce dernier procès-verbal, la police signale que le contrevenant s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 euros, jusqu’à 3 mois de prison et une interdiction de conduire (déchéance du permis) de 8 jours à 5 ans – pouvant même aller jusqu’à une interdiction à vie selon la gravité de l’entrave.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be