Un nouveau commissariat entre Châtelet et Farciennes, “mais pas avant 2025”

Le projet est officiellement lancé : une étude pour un nouveau commissariat central rue des Charbonnages est en route, mais rien ne se fera avant 2025 pour la police d’Aiseau-Presles/Châtelet/Farciennes.

Le commissariat de Châtelet, au centre-ville
Le commissariat de Châtelet, au centre-ville ©VAN KASTEEL

La zone de police locale d’Aiseau-Presles/Châtelet/Farciennes s’occupe de ces trois communes, mais est aujourd’hui “centrée” à Châtelet, dans un commissariat peu pratique : les routes pour accéder au poste de police sont étroites et peu adaptées pour de grands véhicules devant parfois intervenir à toute vitesse. Lors des vœux de la police organisés par le chef de corps Philippe Borza, le bourgmestre de Châtelet Daniel Vanderlick a officiellement annoncé la nouvelle aux policiers : un nouveau commissariat verra bel et bien le jour.

C’est sur un terrain de 3,5 hectares, situé au Charbonnage du Huit, rue des Charbonnages, à la frontière entre Châtelineau et Pironchamps (soit pile entre Châtelet et Farciennes) qu'il prendra place. Les accès dégagés et l’espace suffisant pour des stationnements devraient – à terme – faciliter les interventions de la police. “C’est un peu loin d’Aiseau-Presles, mais c’est déjà beaucoup mieux qu’au centre-ville de Châtelet”, confie Daniel Vanderlick. “Quant au commissariat actuel, il s’agit d’un bâtiment communal mais la nouvelle aile (et le stand de tir, NdlR) appartient à la zone de police. Nous envisageons donc de laisser un poste de proximité au centre-ville, mais aussi de réutiliser le bâtiment communal pour d’autres activités, encore à déterminer.”

Le nouveau commissariat de la rue des Charbonnages ne verra cependant pas le jour tout de suite : “nous avons déjà cédé le terrain, que nous avons acheté à Mestdagh et Igretec, à la zone de police”, ajoute le bourgmestre de Châtelet. “Mais pour la construction, ça ne sera de toute façon pas avant 2025 pour des raisons financières, parce que ce sont les trois communes qui doivent le payer. Nous avons cependant validé, lors du dernier conseil de police, le lancement d’une étude, pour chiffrer le projet et déjà avancer sur la question.”

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be