Pont-à-Celles/Seneffe : des économies grâce à la rénovation énergétique des maisons

Les deux communes relancent une deuxième édition de Renov’Energie. Des audits, des travaux ciblés et des primes pour des économies d’énergie.

Des primes disponibles pour des rénovations énergétiques à Pont-à-Celles et Seneffe.
Des primes disponibles pour des rénovations énergétiques à Pont-à-Celles et Seneffe. ©D.R.

Étant donné le succès de la première édition de l’opération Renov’Energie, la commune de Pont-à-Celles associée à celle de Seneffe, relance une nouvelle édition en 2023. Le but de cette opération, outre le fait de s’inscrire pleinement dans le Plan Climat, est de permettre aux ménages établis sur ces deux communes de profiter d’un accompagnement sur mesure afin de limiter et même de restreindre les dépenses liées aux énergies.

Profitant de l’expertise de Corenove, en collaboration avec l’ADéL de Pont-à-Celles, les citoyens sont encouragés à se mobiliser pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur bâtiment. Le rôle de Corenove est d’assurer un accompagnement personnalisé des candidats avant, pendant et après la réalisation des travaux.

De l’isolation de la toiture et des murs à la pose de panneaux photovoltaïques en passant par le changement de chaudières tout est passé en revue lors d’un audit. Une liste de travaux permettant d’atteindre un PEB plus respectueux en termes de protection de la couche à effet de serre est réalisée. C’est au final le citoyen qui décide des travaux qu’il désire entreprendre. Pour réaliser les travaux de rénovation, il est fait appel à des entreprises locales.

Au-delà d’un accompagnement pas à pas, l’opération doit une bonne partie de son succès à non seulement les économies réalisées en fin de parcours mais aussi sur la manière dont les travaux sont financés. Tout se fait en grande partie grâce à une recherche de subsides et de primes réduisant considérablement les frais de rénovation. L’opération est accessible à tous. “Certaines personnes rechignent parfois à réaliser des rénovations pensant qu’elles n’ont pas droit à des primes mais au contraire, plus les revenus sont faibles plus il est possible de bénéficier de primes intéressantes, ” insistent de concert Romuald Buckens et Nicolas Dujardin respectivement échevins du logement de Pont-à-Celles et de Seneffe.

Lors de la précédente édition, 132 ménages se sont inscrits et 67 ont décidé de réaliser des travaux de rénovation. L’investissement moyen a été de 22.800 euros- dont une bonne partie est prise en charge par les primes- a permis des économies de 2.516 euros par an. “Tout le monde peut s’inscrire. Chaque cas est évalué afin de proposer les meilleures solutions. Il ne faut pas avoir peur de poser toutes questions nécessaires. Cela permet d’éviter de fausses idées comme une augmentation du revenu cadastral suite aux travaux de rénovation. ”

Si un audit officiel doit se faire via un service régional, le coût de celui-ci est entièrement pris en charge par la commune.

Pour de plus amples informations et établir un contact direct, des séances d’informations sont organisées le mercredi 1er février à 19 h à l’Espace culturel de la Samme à Seneffe, le mardi 7 février à 19 h en la Salle des Mariages de la maison de communale de Pont-à-Celles et une dernière séance est prévue le 16 février à 19 h en visioconférence. Inscription inscription.corenove.be

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be