Au total, Samuel était poursuivi pour 21 faits: harcèlement, menaces, coups et blessures, port d'une machette, incendie volontaire, viol et séquestration. Ce dernier a fait dix victimes, dont la plupart ont partagé la vie de Samuel.

En janvier 2019, Alicia (prénom d'emprunt) a courageusement déposé plainte contre son bourreau après cinq mois de relation. Le 13 janvier, Samuel l'a frappé de plusieurs coups de pied au visage. Une mère et le frère d'une des victimes ont fait l'objet de menaces. "Il se mêlait trop de la situation", déclarait le prévenu pour expliquer les menaces proférées à son ex-beau-frère.

Samuel a également menacé de cramer la maison et de faire la peau à Maurice, née en 1939 et propriétaire d'un logement loué par le prévenu, en juillet 2018.

L'homme, actuellement sous mandat d'arrêt pour des... coups et blessures sur sa compagne actuelle, a également été condamné pour avoir frappé, avec une chaise, son compagnon de cellule en prison. Une peine totale de 6 ans de prison était requise contre Samuel, en état de récidive et déjà condamné en 2018 pour des coups et blessures sur deux femmes en 2016.

Samuel, qui avait quitté l'audience parce qu'il en avait "marre d'entendre des conneries", a remis le couvert lors de son prononcé en refusant de sortir de sa cellule. C'est à la prison qu'il apprendra rapidement qu'il écope d'une peine totale de 58 mois de prison et qu'il a fait l'objet d'une arrestation immédiate ordonnée par le tribunal correctionnel. Il a été acquitté pour viol sur une ex-compagne, pour les menaces à la machette et pour l'incendie du véhicule de son ex-belle-mère.