596 bâtiments (ou partie de ceux-ci) sur les 2300 vérifiés ont été définis comme potentiellement inoccupés. Un travail long et complexe qui n’est toutefois pas à l’abri de quelques erreurs.

Quelle sera la suite donnée ?

Les propriétaires de ces bâtiments seront informés à partir du 20 août, par courrier recommandé, de ce constat. Ils auront la possibilité de remplir les formulaires de déclaration ainsi que leurs justificatifs endéans les 30 jours après réception du courrier.

Toutefois, si le(s) titulaire(s) de droits réels ne se manifeste(nt) pas ou si les arguments apportés sont jugés insuffisants pour justifier de l’inoccupation de leur(s) bien(s) et ce, après deux constats consécutifs, ils se verront contraints d’honorer leurs obligations conformément à la réglementation communale en la matière.

Une procédure en deux temps

Une première vague de constats sera envoyée à tous les propriétaires de biens suspectés inoccupés depuis plus de 5 ans.
Une seconde vague de constats sera envoyée à tous les autres propriétaires de biens suspectés inoccupés.

Quel est l’objectif de ce recensement ?

En premier lieu, de sensibiliser les propriétaires à l’entretien de leurs biens. C’est pour cela que la possibilité leur est laissée de faire valoir leurs explications quant à l’inoccupation de leur bâtiment. Toutefois, il arrive que certains propriétaires se trouvent dans l'impossibilité, faute de moyens ou de temps, de les rénover. Notre rôle est également de pouvoir leur apporter des pistes de solutions telles que les primes existantes au niveau wallon et communal et de les aiguiller vers des organismes tels que l’A.I.S. qui pourraient prendre en charge la location de leurs biens.

A travers cette démarche, l’objectif final poursuivi par la Ville est d’améliorer le cadre de vie de nos citoyens et d’impulser la remise sur le marché locatif de logements accessibles et de qualité.

Besoin d’informations complémentaires ?

Règlement disponible sur ce lien : http://www.fleurus.be/reglements_taxes