Ouverte depuis bientôt deux ans, la chambre de traitement de la toxicomanie à Charleroi permet à la justice de donner une réponse différenciée aux personnes poursuivies devant le tribunal correctionnel. Au lieu d'aller en prison, les membres de cette chambre (dépendants aux produits stupéfiants) peuvent obtenir une mesure de faveur, seulement s'ils accomplissent avec succès le programme de la CTT mis en place et durant, en moyenne, dix mois.

Ce programme permet aux personnes de sortir de leur dépendance et d'échapper à une peine de prison ferme. Ce mardi matin, la chambre du traitement de la toxicomanie a accueilli un nouveau membre : Jordan (prénom d'emprunt). Ce dernier, âgé de 27 ans, se retrouve face à la justice à cause de son importante consommation de cannabis.

Une importante quantité

Le 30 septembre dernier, le jeune homme a été arrêté par la police pour avoir consommé du cannabis au volant. Une fouille du véhicule a permis de mettre la main sur une importante quantité de cannabis : 240 grammes, planqués dans le coffre de sa voiture, ainsi que 40 sachets de conditionnement généralement utilisés pour vendre la marchandise.

Depuis octobre 2018, Jordan admet consommer environ 100 g de cannabis, tous les mois, de manière récréative. Ce dernier conteste toute activité de vente, même s'il reconnaît avoir dépanné des gens à plusieurs reprises. Et selon la loi, un simple « dépannage » peut s'assimiler à une fourniture ou à une vente.

Compte tenu de la problématique liée à la consommation de Jordan, le parquet a souhaité qu'il intègre la CTT. C'est chose faite, depuis ce matin. Une peine d'un an de prison a déjà été requise contre le prévenu. Si son parcours au sein de la chambre est un succès, cette peine sera aux oubliettes.

Un premier point sur son évolution aura lieu le mois prochain.