Charleroi Le mobilier urbain va faire peau neuve, avec une commande de près d'un million d'euros.

Adieu, poubelles bleues qui ne sont plus droites et plus si bleues que ça par endroit. Adieu, bancs en bois vermoulu et/ou béton imitation marbre. Le collège de la Ville de Charleroi vient d'attribuer le marché public "stock" pour le mobilier urbain. 

C'est près d'un million d'euros qui seront dépensés durant les 4 prochaines années pour placer des nouveaux bancs, poubelles et mobilier de protection en ville : 160 assises et bancs (246.000€), 720 poubelles (477.000€) et 2.120 éléments de mobiliers de protection (365.000€). 

Ils s'inspirent tous de la charte du mobilier urbain proposée par le bureau du Bouwmeester (tons noirs, formes géométriques), qui "traduit la volonté de la Ville de Charleroi de mener une politique ambitieuse d'aménagement urbain, cohérent au niveau de son design et de sa couleur. Ce qui va permettre à la Ville de s'affirmer et de se distinguer tout en répondant aux besoins quotidiens des habitants et des visiteurs: s'asseoir, se garer, ranger son vélo, se protéger des voitures, jeter ses déchets, etc." affirme le collège dans un communiqué. 

Le mobilier existant, selon son état, sera conservé (et repeint si besoin), et éventuellement recyclé à d'autres endroits de la ville.


Précision 19h: le mobilier existant ne sera pas jeté, il sera réutilisé ou remplacé selon l'état. L'action concerne toutes les anciennes communes et le centre-ville de Charleroi.