Le parcours pour le moins inquiétant d’Okba a débuté le 17 décembre 2020. Ce jour-là, ce dernier décide de braquer une pharmacie. Armé d’un couteau, Okba menace l’employée pour se voir remettre la caisse contenant 500 euros. Trois jours plus tard, un nouveau braquage étrangement similaire est commis au magasin C&A de Gilly. Butin : 540 euros.

Les 7, 8 et 10 janvier 2021, trois autres braquages se déroulent dans des pharmacies à Gilly et à Jumet. Et lors du vol commis le 8 janvier 2021, un témoin parvient à relever la voiture utilisée par le voleur pour prendre la fuite, avec la plaque d’immatriculation. Ce véhicule appartient à Catherine, la compagne de l’époque d’Okba.

Déjà connu pour des faits similaires, ce dernier venait d’être remis en liberté conditionnelle. Autre détail qui confirme l’identité du voleur : un tatouage présent sur le dos de la main gauche. Après vérification, un seul résultat correspond : il s’agit d’Okba.

Ce jeudi après-midi, face au tribunal correctionnel de Charleroi, le quadragénaire reconnaît être l’auteur des cinq vols. À ses côtés, Catherine admet l’avoir conduit sur deux braquages. Christophe, le troisième prévenu poursuivi, conteste par contre toute implication dans quatre braquages.

Sur l’un d’entre eux, ce dernier a été vu sur place une quinzaine de secondes avant qu’Okba pénètre dans le commerce. « Oui, c’est bien moi qu’on voit sur les images. Mais je marchais dans la rue », explique-t-il. Une peine de 8 ans de prison est requise contre Okba. Six ans de prison sont requis contre Christophe et trois ans pour Catherine.

Jugement le 6 janvier.