Charleroi Abba Gold se produira au Spiroudome le vendredi 18 janvier.

Les quatre membres du groupe sont britanniques mais ils font tout comme les quatre Suédois. Kirsty Cameron incarne la blonde Agnetha, Claire Trusson est la brune Frida, Will Tierney ainsi que Dale Forbes-Sutherland sont respectivement Bjorn et Benny.

C’est le producteur allemand Werner Leonard qui a eu l’idée de les réunir il y a une quinzaine d’années. Depuis, le quatuor qui ne vit que pour Abba n’a jamais connu un seul Waterloo, de notre point de vue s’entend, sur scène. Plus de 2 000 concerts au compteur, deux millions de spectateurs. Du public carolo rencontré pour la première fois en février 2017 au Palais des Beaux-Arts, le groupe conserve un souvenir très fort. "Oui, bien sûr qu’on s’en rappelle", commence Claire-Agnetha. "Comment aurait-on pu oublier?, surenchérit , Kirsty-Frida, Le public de Charleroi nous a fait un accueil délirant. On s’en rappelle comme si c’était hier, on se souvient d’une ambiance incroyable. On est très excité à l’idée de revenir à Charleroi, on a hâte."

Cette fois, c’est au Spiroudome que le show aura lieu, pas au PBA. Autre lieu, autre organisation ? "Oui, en effet, réagit Dale-Benny, notre équipe technique à l’habitude d’arranger la scène et les lumières pour s’adapter à la salle qui nous accueille." Avant de débarquer chez nous il y a deux ans, Abba Gold avait une certaine idée de la cité carolo. "Nous savions que c’est une ville de culture et d’histoire, mentionne Dale, elle fait partie des villes qui ont une place particulière dans le cœur du groupe. Nous produire à Charleroi est un réel honneur."

Le cover band connaît bien le public francophone. Après Charleroi, il sera à Liège et Bruxelles. Une différence avec le public anglo-saxon et suédois? "Le public francophone est un peu plus démonstratif que le public anglais", reconnaît Will-Bjorn. "Il est plus chaud, plus intense, ajoute Claire, je ne dis pas que les spectateurs anglais et suédois le sont moins, mais les francophones ont quelque chose de différent, ils représentent quelque chose de spécial pour nous."

"Le Suédois a bien évidemment une spécificité que l’on ne peut pas comparer, précise Dale. On m’a répété que Bjorn était dans le public lorsque nous nous sommes produits en Suède mais j’ignore si c’est vrai. Ce qui est vrai en revanche, vu qu’Abba ne se reformera plus jamais, c’est que nous avons une grande responsabilité, nous devons être au top chaque soir." Les deux nouvelles chansons enregistrées par Abba seront-elles au programme ? "Même le FBI n’est pas au courant de ce que nous préparons, s’amuse Dale . Je peux en revanche vous promettre un show inoubliable." Ainsi qu’une séance de dédicaces après le concert ? "Nous serions ravis de rencontrer le public", disent en chœur Claire et Kirsty. Thank you for the music alors…

Abba Gold sera au Spiroudome de Charleroi le vendredi 18 janvier, au Forum de Liège le 19 janvier et au Cirque royal Bruxelles le 20 janvier. Réservations sur Ticketmaster : 070/660.601.