Tous les parents n’en ont pas conscience : jusqu’à l’âge de 11 ans, leurs enfants peuvent bénéficier de la gratuité dans tous les transports en commun, c’est-à-dire bus, métro et train et cela tant en Wallonie qu’au nord du pays et à Bruxelles. Il faut pour cela acquérir une carte Mobib d’une valeur de 5 euros et d’une validité de cinq ans, du moins à partir de l’âge de 6 ans. 

Pour en faciliter l’obtention aux écoliers qui fréquentent un établissement de son réseau dans le fondamental, la ville de Charleroi a mis en place en 2020 une procédure simplifiée avec le TEC. Cela concerne quelque 20.000 élèves, indique la Première échevine Julie Patte en charge de l’Enseignement. Cette démarche s’inscrit dans une logique de sensibilisation et d’éveil à la mobilité durable. 

L’accord passé avec le TEC vise à stimuler l’usage des transports en commun. Trop de déplacements s’effectuent en effet encore en voiture personnelle avec les parents, ce qui engorge le trafic. Et les équipes éducatives sont de manière générale confrontées à des difficultés de mobilité pour des activités pédagogiques qui ont lieu en dehors de leur mur. 

Electronique et nominative, la carte Mobib permet à ses titulaires de voyager sur toutes les lignes à volonté : pas seulement le TEC, mais aussi la SNCB, la STIB et De Lijn. Les avantages sont nombreux : si cet abonnement accroit la flexibilité de l’organisation des trajets, il en démocratise aussi l’accès. Les enfants peuvent en effet emprunter gratuitement le bus le train ou le tram en dehors de leurs temps scolaires. 

Inédite, la procédure simplifiée n’a rencontré l’intérêt que d’une partie des parents : "en effet, plus de 700 cartes Mobib ont été éditées", pointe l’échevine. "Elles vont être remises aux familles via l’école dans les prochaines semaines." La volonté est de rééditer l’opération à la prochaine rentrée, avec l’objectif de gagner de nouvelles adhésions.