Véronique Salvi défend sa ministre

“Pour ce qui concerne la norme KUL, avec ses retombées sur le financement de la zone de police via le fédéral, je suis convaincue que la volonté de la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet existe, de revoir cette norme qui défavorise Charleroi. Mais en la faisant varier sur base du critère de la population, cela ne suffira pas. Pour cause de plan de gestion, avec ses contraintes, on a décidé de ne plus payer d’heures supplémentaires dans la police, mais je crois qu’il faudra rediscuter le problème, parce que cette disposition rend Charleroi moins attractif que bien d’autres zones, pour les candidats policiers. Je sais que, pour des raisons budgétaires, on ne peut pas tout promettre, mais je suis aussi convaincue qu’il faut remettre ce genre de dossier sur la table. De même, dans le budget de la police, il faut prendre en compte le problème des gardiens de la paix, accroître le plan caméras de surveillance et mettre en place les sanctions administratives, avec ce que cela suppose comme engagement indispensable de personnel”.



© La Dernière Heure 2012