Vendredi dernier, au tribunal correctionnel de Charleroi, une audience à propos de harcèlement et de violences s’est tenue.

Dans ce dossier, Adriano, le prévenu, est accusé par trois de ses ex-compagnes de harcèlement. Elles se sont constituées partie civile. Lors de l’audience, deux plaignantes sur les trois étaient présentes, représentées par la même avocate.

De 2014 à 2018, le prévenu a entrepris trois différentes relations amoureuses. Plusieurs scènes sont reprochées à Adriano, la dernière remonte au 18 mars 2018. Mais lors de l’audience de ce vendredi, ce dernier minimise les faits.

Le substitut a dressé un portrait négatif de ce carolo: il l’a qualifié de manipulateur et a dit qu’il serait un danger certain pour ses futures relations amoureuses. Une peine sévère de trois ans d’emprisonnement a été requise, sans mentionner de sursis éventuel.

Le jugement sera rendu le 7 mai prochain.