Charleroi Sofie Merckx revient avec de nouveaux éléments sur le dossier.


Des mails internes entre l'administration et l'avocat de la ville montrent des éléments troublants, autour du dossier de l'ex-échevin PS Claude Despiegeleer, qui doit 2,3 millions d'euros à la Ville suite à une décision de justice.

"Étant donné le caractère délicat de ce dossier et la période particulière dans laquelle nous nous trouvons, le collège communal a préféré ne pas trancher la question et souhaite laisser son choix en suspens", écrivait la responsable du service juridique à la Ville, un mois avant les élections.

Ce courrier a définitivement convaincu Sofie Merckx (PTB), que "contrairement à ce que Paul Magnette m'a affirmé en séance publique", l'ancien collège PS-MR-CDH savait.

Un autre mail interpellant, celui de l'avocat de la Ville, qui suggère la possibilité de ne pas pousser l'enquête de solvabilité de l'ex-échevin, et d'accepter l'étalement de 400€ par mois (soit un remboursement étalé sur 476 ans, NdlR) [...]