Aïman est ce que l’on peut appeler "un jeune caïd" qui sévit la terreur dans le centre-ville de Charleroi avec ses copains. La petite bande est surveillée de près par le parquet de Charleroi, qui est fréquemment alertée des actes commis par les jeunes. C’est d’ailleurs pour un de ces faits qu’Aïman devait comparaître, ce lundi, devant le tribunal correctionnel.

Mais le jeune homme brille par son absence et est jugé par défaut pour une agression gratuite commise le 9 novembre 2019, à la gare de Charleroi-Sud. Ce jour-là, Clément est sur l’un des quais de la gare. Ce dernier vient tout juste de rater son train et voit soudainement arriver vers lui une bande de cinq jeunes…

Rapidement encerclé par la bande, Clément est victime d’un violent coup de poing asséné par Aïman. Et les conséquences ont été dramatiques pour Clément. "Il a été hospitalisé plusieurs jours et a été opéré d’une double fracture de la mâchoire. Tout ça sans raison", précise la partie civile.

La substitute Vanhollebeke a requis une peine de 18 mois de prison ferme contre Aïman. Ce dernier, à la suite de la scène, a été présenté au juge d’instruction, mais a été remis en liberté, moyennant le respect des conditions probatoires. Mais là encore, Aïman a démontré toute la considération et le respect qu’il porte pour la justice. "Il ne devait plus fréquenter la gare de Charleroi et il a été contrôlé là-bas. De plus, il a été surpris une autre fois avec un pistolet d’alarme, acheté pour s’amuser… " Le jugement sera prononcé le 21 décembre.