Charleroi Les ministres Crucke et Collin sont venus saluer le travail réalisé par la commune.

Ce mercredi matin, René Collin, ministre de l’Agriculture et Jean-Luc Crucke, en charge de l’Énergie étaient de passage à Aiseau-Presles dans le cadre du tour de la biométhanisation en Wallonie organisé par l’ASBL ValBiom.

La biométhanisation, encore peu connue du grand public, est un processus biologique qui produit de l’énergie verte et flexible et qui contribue ainsi à l’autonomie énergétique de la Wallonie. Elle produit également des amendements pour le sol et un fertilisant de qualité. Si nos deux excellences wallonnes étaient présentes à cette occasion, c’était aussi pour saluer le travail entrepris par la commune d’Aiseau-Presles dans ce domaine.

En effet, dès 2007, celle-ci, déjà soucieuse de rechercher d’autres sources d’énergie, se lançait dans le projet d’installer une infrastructure de biométhanisation afin de valoriser la biomasse agricole, produite principalement sur le territoire communal, pour satisfaire certains besoins énergétiques.

Inaugurée en mai 2015, l’unité produit aujourd’hui de quoi satisfaire les besoins énergétiques du domaine communal, c’est-à-dire le bâtiment administratif, le bâtiment technique et Sambr’Expo. Mais, à partir principalement d’effluents d’élevage (fumier, lisier, fientes de poule…), elle produit également 13 000 tonnes de digestat, un amendement de qualité pour les sols.

"En 2004, un de nos échevins nous avait déjà sensibilisés à la nécessité de rechercher des sources d’énergie alternatives. Nous avons répondu alors à un appel à projet et avons lancé la construction de l’unité de biométhanisation pour un coût de 3 700 000 euros subsidiés à raison de 40 % par les fonds européens et 50 % par la Région wallonne", explique le bourgmestre Jean Fersini. Il estime que cet investissement est plus que rentable pour la commune et a permis, notamment, l’achat de deux véhicules électriques pour son administration. "Nous allons plus loin encore. Tout notre éclairage, par exemple, passe au LED. Une petite commune comme la nôtre, pionnière en matière d’économies d’énergies, c’est remarquable", conclut notre hôte du jour.


Un haut potentiel de déploiement

C’est l’ASBL ValBiom qui est à l’origine de la manifestation qui s’est déroulée à Aiseau-Presles ce mercredi matin. Cette association a été créée pour stimuler et faciliter la concrétisation d’initiatives durables intégrant la production de biomasse et sa transformation en énergies et matériaux et regroupe bon nombre d’acteurs majeurs de ce secteur. Son constat est clair : la biométhanisation wallonne possède un haut potentiel de déploiement. En effet, elle constitue une solution durable, au carrefour de plusieurs enjeux sociétaux tels que l’énergie, l’agriculture, l’environnement, l’emploi et l’économie circulaire. Pour promouvoir le développement de ce concept, elle a organisé le "tour de la biométhanisation en Wallonie" afin de convaincre de nouveaux porteurs de projet de passer à l’action et offrir un nouveau souffle à la filière. Un tour qui passait donc par Aiseau-Presles où, avec la complicité bienveillante des ministres Collin et Crucke, les responsables de l’association, après avoir insisté sur le fait que la biométhanisation est une solution durable, au carrefour de plusieurs enjeux sociétaux tels que l’énergie, l’agriculture, l’environnement, l’emploi et l’économie circulaire, ont expliqué, avec le projet développé dans la commune, comment mutualiser la gestion des effluents d’élevage.