Ensembles depuis de nombreuses années, Alain et Micheline vivent dorénavant séparés. En voyant le casier judiciaire d’Alain, on comprend rapidement que ces nombreuses années n’ont pas été tout rose pour Micheline. Le quinquagénaire a été condamné à deux reprises, en 1992 et 2009, pour des coups et blessures sur Micheline. Et cette dernière, qui a fréquenté des centres pour femmes battues, a confirmé, à l’issue de la scène du 1er janvier 2020, être régulièrement victime de la violence de son époux. "Il est alcoolique et me frappe fréquemment quand je suis heureuse."

Quelques heures seulement après avoir fêté le début de la nouvelle année, Alain a insulté, frappé Micheline en lui assénant des coups au ventre et au visage, tiré ses cheveux avant qu’un couple, témoin de la scène, intervienne pour mettre un terme au comportement violent d’Alain. "J’ai eu une crise de jalousie et l’alcool ne m’a pas aidé", explique Alain.

Vu la gravité des faits, le parquet requiert un an de prison avec un sursis probatoire plutôt qu’une suspension du prononcé pour aider Alain à poursuivre ses prises en charge pour la violence et l’alcool. Jugement attendu le 3 mars prochain.