En février 2020, le tribunal correctionnel de Charleroi avait laissé une chance à Alexandru en lui octroyant une mesure de probation autonome. À l’époque, le prévenu avait déjà porté des coups sur sa compagne, enceinte…

Bis repetita quelques mois plus tard, à Momignies. Alexandru a giflé la mère de ses enfants après avoir consommé de la bière. Lourdement condamné à 4 ans de prison en 2010, Alexandru n’a plus droit à une mesure de suspension ou de sursis. Face à ce choix limité, le parquet requiert une peine de probation autonome.

Sans avocat, Alexandru plaide également une nouvelle probation autonome. Jugement dans quatre semaines.