Alysson, 28 ans, jeune maman de deux enfants, comparaît ce mardi devant le tribunal correctionnel pour deux coups de couteau dans le dos de Franck, le 10 février 2019, dans son appartement à Gilly.

Ce soir-là, Alysson et Rémy accueillent deux amis à la maison. Le couple célèbre sa nouvelle tentative de rabibochage. Le whisky et le cannabis contribuent à fêter les retrouvailles.

Au même moment, Franck toque à la porte. Ce dernier considère Alysson comme une oreille attentive, présente pour écouter ses déboires. Cette fois-ci, Franck a besoin de l’aide d’Alysson pour des papiers. Après quelques minutes de présence dans l’appartement, une altercation éclate entre Franck et Remy. Les deux hommes s’insultent avant d’en venir aux mains. Franck prend le dessus sur Remy, au sol.

Voyant son mari en difficulté, Alysson se saisit d’un couteau de cuisine qu’elle plante à deux reprises dans le dos de Franck. Ce dernier quitte les lieux et tente de se rendre à l’hôpital au volant de sa voiture malgré ses blessures. Ce mardi, Alysson reconnaît avoir porté deux coups de couteau. "J’ai cru qu’il allait tuer mon mari. Je suis entré dans une sorte de crise de panique."

Franck est victime, mais est également sur le banc des prévenus pour des coups simples sur Remy, qu’il reconnaît tout en expliquant avoir eu une crise d’épilepsie. "Je ne me souviens pas vraiment des faits. Mais si on dit que j’ai fait ça, je ne peux pas le nier." Remy est quant à lui jugé par défaut, mais également poursuivi pour l’échange de coups simples avec Franck.

Une peine de 18 mois de prison est requise contre Alysson. La question d’un sursis avec des conditions probatoires a été évoquée, mais Alysson jure ne pas avoir le moindre problème avec l’alcool. Par contre, avec le cannabis, c’est autre chose. "Je n’ai pas arrêté et je fume encore pour me détendre." Ce qui fait bondir le juge Davio. "Mais vous êtes enceinte."

Une peine de 4 mois de prison est requise contre Remy. Franck risque d’être condamné à une peine de 6 mois : ce dernier est en état de récidive avec une condamnation de deux ans de prison pour stupéfiants à Namur. Jugement le 12 janvier.