Chaque année à pareille époque, Damien Wathelet a pris la bonne habitude de ressortir les raquettes de son sac pour disputer le tournoi du Roger’s à Farciennes. Grand favori du tableau MM1, il s’est incliné dimanche en finale contre le B-4/6 Mathieu Pierre, qui s’était déjà payé le scalp en demi de l’autre B-15 du tableau, Diego Iassogna.

Mais pour Damien, ce tournoi, c’était surtout l’occasion de se mettre en jambes avant une saison estivale qu’il espère fructueuse. "Surtout collectivement", précise-t-il. "En effet, je viens d’avoir 35 ans et je peux donc enfin jouer chez les juniors-vétérans avec le Bjorn’s. Mes copains York Junemann, Dominique Pozza et Christophe Sabeau n’attendaient plus que moi pour former une équipe, qu’on espère performante, probablement dans la 3e série nationale. Point de vue classement, je n’ai plus trop d’ambition si ce n’est celle de continuer à m’amuser sur le court."

Le Farciennois dispute traditionnellement cinq ou six tournois par an. Insuffisant évidemment pour espérer aller plus haut que B-15.1, classement qu’il a obtenu en 2011 et 2012. "Je pense que mon niveau est celui d’un B-15. Je gagne beaucoup de matches sur mon expérience et grâce à mon coup droit, mais niveau physique, je ne suis plus aussi fort qu’avant. Je ne me sens d’ailleurs pas capable de jouer tous les jours. Je privilégie surtout les tournois qui me tiennent à cœur, comme celui-ci. Je l’ai d’ailleurs gagné par le passé, en 1 bis."

À l’époque, le club s’appelait encore Bjorn’s. Aujourd’hui, il porte le nom Roger’s, en hommage à Roger Federer, le joueur préféré de Flavio Fragapane, le joueur de football bien connu de Charleroi-Fleurus, qui en est le gérant. Le Bjorn’s existe toujours, mais a recentré ses activités quelques centaines de mètres plus loin, sur des courts extérieurs. Là où Damien espère exceller en Interclubs dans quelques mois.