Ce jeudi, la sanction est tombée pour Amine. La peine requise lors de son audience du 10 mars dernier est tombée. Le tribunal correctionnel de Charleroi condamne Amine à 18 mois de prison pour avoir "visité" la voiture du directeur de la Régie Communale Autonome de Charleroi le 12 janvier dernier.

Ce jour-là, la police carolo était intervenue à la suite de plusieurs vols constatés au sein de véhicules. Antoine Tanzilli, le directeur de la régie communale autonome de Charleroi, faisait notamment partie de la liste des victimes du jeune voleur. Ce dernier avait dérobé au directeur une carte de stationnement du GHdC et un billet de 5 euros. Amine a été surpris, la main dans le sac, occupé sur une seconde voiture par un passant.

Tout juste majeur, Amine était également suspecté du recel d'une boucle d'oreille et d'une bague retrouvées sur lui au moment de son interpellation. Selon la défense, il s'agit là de bijoux qui ont été retrouvés dans la rue. Pour les vols avec effraction, Amine prétendait qu'il "était bourré et qu'il a brisé une vitre pour dormir à l'intérieur de la voiture."

Peu convaincu par les arguments du prévenu le procureur du Roi Vervaeren rétorquait "Qu'il ne fallait pas prendre les gens pour des cons."

Pour les faits reprochés, la suspension simple du prononcé a donc été écartée et une peine de 18 mois de prison avec sursis a été prononcée.