Ce samedi matin à la Maison des Sports d'Anderlues, le conseil communal (en distanciation) a été chahuté... et il n'est pas fini.

Philippe Tison, le bourgmestre socialiste, a démissionné et est allé s'asseoir sur le banc des conseillers communaux. Laissant la présidence de la séance à Rudy Zanola, 1er échevin expulsé du groupe PS quelques minutes avant, la séance aurait dû continuer avec la prise d'acte du point 3, à savoir mettre le nom de Virginie Gonzalez (2e élue en nombre de voix sur la liste PS) à la place de celui de Philippe Tison sur le pacte de majorité, selon l'article L1123-4.

Mais comme expliqué précédemment, ce point a fait polémique parce que le Code de la Démocratie Locale n'est pas clair: une prise d'acte aurait dû être un avenant au pacte, selon AJC, un avenant qu'il faut voter au conseil communal (L1123-2).

Entre insultes à peine voilées, menaces de suspension de séance, et prises de paroles non autorisées, la séance a été suspendue.

© van Kasteel

AJC voulait suspendre le point et le repousser à un conseil ultérieur, pour ne pas avoir un point litigieux (à savoir prise d'acte et non vote d'un avenant) lors du conseil. Le PS, de son côté, assurait que la prise d'acte était légale mais n'avait pas le document légal qui l'assurait, et Hadrien Polain de l'opposition AJC a préféré jouer la sécurité : "si vous n'avez pas préparé une preuve légale, du ministre ou du conseil d'état, pour votre point, AJC n'en portera pas la responsabilité." 

Mais Rudy Zanola, président de séance et "dissident" du PS, a décidé... de faire voter la prise d'acte malgré tout. Alors qu'aucun avenant n'avait été présenté. Et qu'une prise d'acte ne se vote pas. "Le conseil est souverain, et si notre vote n'est pas régulier, il y aura une annulation."

Le PS s'est évidemment abstenu, ou plutôt a refusé de voter. AJC a voté contre la prise d'acte, à l'exception d'Hadrien Polain qui s'est abstenu et en a profité pour faire une proposition à Virginie Gonzalez pour un pacte de majorité PS-AJC, dans une enveloppe scellée. Les dissidents PS ont voté contre.

La séance a repris, sans prestation de serment de Virginie Gonzalez, avec Rudy Zanola comme président de séance.

Mais certains semblent croire que Rudy Zanola est bourgmestre f.f. Sauf qu'il n'y a pas de bourgmestre en titre, il ne peut donc probablement pas être faisant fonction... Et il semblerait que le Code de la Démocratie Locale ait prévu ce cas, et que Philippe Tison reste bourgmestre, mais démissionnaire, et assume sa fonction jusqu'à ce qu'un ou une remplaçant.e soit désigné.e. (Article L1121-2).