Comme à son habitude c'est par communiqué que le bourgmestre d'Anderlues communique. C'est d'un ton solennel qu'il annonce donner sa démission au conseil communal de ce jeudi soir. "Ce jeudi 08 octobre 2020, je déposerai en séance du Conseil communal ma démission de ma fonction de Bourgmestre d’Anderlues et je resterai membre du Conseil communal."

Si Philippe Tison évoque à peine les tensions inextricables que connaît le conseil communal depuis de long mois, il parle d'un souhait d’apaisement. "Cette décision constitue également une volonté d’apaiser mon parti durement éprouvé par les récents événements et de laisser une situation claire pour l’avenir."

Dans sa communication il explique également vouloir se consacrer à son mandat de député au Parlement Fédéral. "A la suite de 16 longs mois de négociations intenses, notre pays s’est finalement doté d’un Gouvernement fédéral de plein exercice ce samedi 3 octobre. En ma qualité de Député fédéral et de Membre de la Commission de l’Economie et de la Protection des consommateurs, j’ai aujourd’hui le devoir d’œuvrer à la relance de notre pays pour affronter les conséquences terribles de la crise sanitaire la plus grave de notre époque et pour redonner espoir à tous nos concitoyens."

Le futur ex-bourgmestre d'Anderlues se confie sur le fait qu'il ne retiendra que les bons moments et fera fi du reste.

Le communiqué de ce jeudi n'est en rien comparable à celui envoyé la veille où il a pris la décision de demander l'exclusion du groupe PS du conseil communal de Zanola, Guyot, Pastorelli et Gourmeur tout en parlant de traîtrise et de complot. Y a-t-il eu une intervention du président Paul Magnette comme l'auraient souhaité le groupe des 4? Et surtout qui sera bourgmestre de plein exercice, une fois son départ acté?

Toujours est-il que ce n'est pas la première fois que Philippe Tison annonce sa départ. La salle du conseil communal fera vite le plein et les citoyens sauront si le feuilleton est terminé ou si une saison 2 se prépare.