Ariane aurait pu échapper à une comparution publique devant la justice si elle avait tenu compte de la lettre d’avertissement que le parquet lui a adressée. Mais ce ne fut pas le cas. Cette dernière doit donc répondre de quatre vols simples commis en janvier et juin 2020.

Le premier commerce ciblé par la voleuse fut le Makro de Lodelinsart. Les 8, 10 et 13 janvier 2020, Ariane a dérobé des paquets de viande. Cette dernière a été trahie par un déficit au niveau du stock du magasin. « Le 16 janvier 2020, le magasin a demandé à l’agent de sécurité de vérifier au niveau des caméras de surveillance s’il y avait un problème. Et c’est là que l’agent s’est rendu compte des trois visites de la prévenue », signale le parquet.

Les images sont éloquentes : Ariane glisse des paquets de viande dans son sac ou sous son écharpe. À une reprise, Ariane quitte même le magasin avec le préjudice à la main, sans passer par les caisses.

Un second magasin ciblé

Pour ces faits, le parquet avait décidé de classer le dossier sans suite tout en adressant une lettre d’avertissement à Ariane. Cette dernière n’en a cure et récidive, le 22 juin, au Brico Plan-It de Châtelineau. « Je n’avais pas d’argent. Un homme m’a dit à l’extérieur du magasin qu’il avait besoin d’outil et qu’il allait me payer par la suite », explique-t-elle.

Pour ces vols commis dans un milieu de grande précarité, une peine d’un an de prison est requise, avec un sursis probatoire. Jugement pour le 18 janvier.