Anthony, jeune farciennois de 20 ans, a l’habitude de traîner avec ses amis à la cité Leburton à Châtelineau. L’endroit est très bien connu du parquet de Charleroi. Anthony, lui, ne l’est pas. Il n’a jamais eu d’ennuis avec la justice ou avec la police. Pour sa première expérience, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, le jeune homme se présente sans avocat.

Il admet être le propriétaire d’une matraque télescopique découverte par hasard, lors d’un contrôle policier au sein de la cité le 23 mai 2019 à 3h du matin. Alors qu’ils sont requis pour une tentative de vol qualifié, les policiers découvrent l’arme prohibée dans une des portières lors d’une fouille. "J’ai été victime d’une agression et c’était au cas où, pour me défendre. Mais je ne m’en suis jamais servi", dit Anthony.

Ce dernier aurait pu s’en sortir sans devoir comparaître devant le tribunal correctionnel de Charleroi s’il avait payé la transaction financière de 150 euros. Mais Anthony a oublié la facture. Pour la substitut Dutrifoy, une suspension de prononcé peut suffire pour sanctionner les faits, jugés peu dramatiques. Jugement pour le 18 décembre prochain.