Placée durant son enfance, en froid avec sa mère durant son adolescence, l'aînée a repris contact avec cette dernière. Selon le témoin, Francine Genicot a changé de comportement après sa rencontre avec Johnny que le témoin décrit comme un homme violent et menaçant, autant moralement que physiquement, "il détruisait beaucoup de choses".

Le témoin a connu Jacques Hubinon, qu'elle compare "à un nounours qui avait peur des représailles de Johnny Falise". Elle ajoute qu'il était épuisé moralement et physiquement.

Le 28 avril 2019, soit quelques heures après l'agression mortelle, la jeune femme a échangé une trentaine de SMS et a eu un contact avec sa mère. "Elle était en pleurs, je n'ai pas compris ce qu'elle disait. Je ne sais plus vous dire ce que contenaient ces SMS".

Toutefois, elle se souvient que sa mère lui a expliqué que Jacques était décédé et qu'elle avait prévenu son meilleur ami. Elle ne se souvient plus vraiment des détails, "mais j'avais du mal à y croire car je ne pouvais pas admettre que papy était décédé"..

La veille de son arrestation, le 4 mai, Francine se trouvait chez sa fille. Johnny se cachait chez l'oncle de Francine. "Ils étaient en contact par téléphone, il la harcelait (?) Je l'ai vu au funérarium, il tenait une canette d'alcool en main. Je lui ai dit que c'était honteux et il a proféré des menaces".

Le témoin déclare que sa mère lui a donné plusieurs versions sur la scène qui s'est déroulée la nuit du crime. Après les faits, sa mère lui a demandé d'aller réclamer 1.500 euros chez Marie Simon pour les frais funéraires. "J'ai arraché le papier que j'avais reçu". Les avocats des parties civiles constatent que c'est en contradiction avec ses premières déclarations et celles de sa mère. "J'étais dans un état impossible, je ne savais plus ce que je faisais et disais", répond l'accusée, relativement épargnée par sa fille.

La deuxième fille de Francine Genicot a coupé les ponts avec sa mère quand elle était avec Johnny Falise, mais ils se sont rabibochés depuis car, dit-elle, sa mère a beaucoup changé. Pourtant, ce ne fut pas facile. Elle se souvient de sa première rencontre avec Johnny, dans un café. Il tenait un verre de whisky en main. "J'ai dit à ma mère: tu n'en as pas marre de rencontrer des connards pareils ? Johnny s'est levé et a proféré des menaces."

La troisième fille de Francine est venue témoigner devant la cour. "Elle nous a laissé de côté pour lui, qui m'a balancé dans les escaliers (?) Depuis qu'elle n'est plus avec Johnny Falise, c'est une autre femme". Elle précise même que sa mère est aujourd'hui "une femme normale".

Enfin, le fils de Francine a été le dernier à témoigner devant la cour. Il a déclaré qu'il avait une très bonne relation avec sa mère et qu'il s'est directement pris la tête avec Johnny Falise dès leur première rencontre. "Il avait bu et cherchait misère à ma maman". Il ajoute que quand Falise avait de l'argent, c'est comme s'il avait gagné à la loterie.