Le procès d'Abdulhakim Kaya, 49 ans, a débuté jeudi devant la cour d'assises du Hainaut à Mons avec du retard en raison d'un problème d'interprète. Deux interprètes étaient prévus mais une société devait installer un matériel technique aidant les traducteurs en langue turque et kurde, et cela n'a pas été fait.

En attendant de retrouver les responsables de ce vaudeville, le procès a été suspendu. Il a pu reprendre en début d'après-midi ce même jour. Un troisième interprète est arrivé et un dispositif technique facilitant les interprétations du français vers les langues turque et kurde a pu être mis en place.

L'avocat général va pouvoir entamer la lecture de son acte d'accusation. La cour procèdera ensuite à l'interrogatoire de l'accusé. Le juge d'instruction et les enquêteurs expliqueront leurs devoirs d'enquête durant l'après-midi. 

Abdulhakim Kaya est accusé du meurtre de Salih Kaya, commis le 16 mai 2016 à Lodelinsart, et du port illégal d'un couteau. Le crime a eu lieu à la rue Jean Lipsin, près de l'entrée vers l'autoroute.

Mise à jour 14h45 : le procès a repris.