Logan, 25 ans, au physique juvénile, a été le bourreau de six jeunes âgés de 7 à 15 ans. C'est via les jeux vidéos ou via les réseaux sociaux que le prédateur traquait ses victimes. Quinze préventions étaient reprochées au prévenu. Il y a deux semaines, lors de sa comparution devant la justice, le jeune homme avait reconnu des caresses, des fellations ou des masturbations sur la plupart des victimes. Certains abus ont été commis lors de partie des Minecraft ou de Fortnite, en plein cache-cache ou autres jeux d'enfants.

Le prévenu avait notamment promis des "grades" dans les jeux vidéos à un garçon de moins de 10 ans s'il envoyait des photos et des vidéos le mettant en scène. Détail interpellant: Logan était en suivi spécialisé pour effacer ses pulsions quand il a agi de la sorte.

Dénoncé par les États-Unis

Si les autorités judiciaires ont eu vent des agissements suspects, c'est grâce au pays de l'oncle Sam. Logan a été dénoncé par les États-Unis après avoir diffusé des fichiers pédopornographiques sur internet. Son GSM et son ordinateur ont révélé l'existence de plusieurs centaines de fichiers montrant des victimes de 4 à 15 ans. L'enquête, menée à la suite de cette dénonciation, a permis de découvrir les faits décrits ci-dessus, mais aussi la cyberprédation du jeune homme. Ce dernier se faisait passer pour une jeune fille et accostait sur internet des mineurs pour obtenir des photos.

Pour le parquet, le jeune homme représente un sérieux danger pour la société et devait donc être lourdement condamné. Décrit comme quelqu'un "de mal dans sa peau, atteint d'une forme de paraphilie et qui se questionne sur son orientation sexuelle", Logan risquait gros. Une peine de minimum 10 ans de prison était requise, avec une mise à disposition du tribunal d'application des peines de 5 ans.

Le strict sursis probatoire plaidé par Me Bastianelli, à la défense, n'a pas été octroyé par le tribunal correctionnel. La peine requise par le parquet a été prononcée...