Depuis le 22 avril 2020, Romain se trouve en détention préventive dans sa cellule. Mais cette longue détention ne semble pas lui avoir remis les idées en place. Ce lundi, devant le tribunal correctionnel, le jeune homme âgé de 26 ans ne montre aucune remise en question et minimise clairement les faits qu’il a commis entre novembre 2019 et avril 2020.

La victime est la petite Claire (prénom d’emprunt), née en 2010. Romain et les parents de la mineure se sont rencontrés lors d’un travail dans un atelier protégé. Tout ce petit monde souffre de lacunes mentales et Romain intègre rapidement le domicile familial. Ce dernier propose également ses services de baby-sitting.

Entre novembre 2019 et avril 2020, le comportement de Romain dévie complètement lorsqu’il commet des attouchements et viols sur la jeune Claire. "En l’espace de quelques jours, une voisine a remarqué un drôle de manège lorsque le prévenu et la petite promenaient le chien", souligne le parquet. Les faits ont lieu dans un garage glauque et une voisine à vue sur l’espace public.

La police est rapidement avisée des faits par cette dernière, avec photos et vidéos à l’appui… Pour le parquet, Romain doit être condamné à 4 ans de prison avec un sursis probatoire très partiel. La substitute Dutrifoy souhaite qu'il purge une peine de 37 mois de prison ferme. Jugement pour le 10 mai prochain.