Titulaire d’un baccalauréat en langue arabe, Ayoub avait tout pour rester éloigné des ennuis judiciaires : un frère médecin, un autre qui travaille au Maroc et des parents aimants et qui se soucient de leur fils. Pourtant, Ayoub a tourné le dos à son pays natal, débarquant à Charleroi sans papiers pour y mener une vie de débauche dans la rue. Et comme souvent dans ce genre de situation, Ayoub a sombré dans l’héroïne…

Déjà emprisonné, Ayoub a retrouvé la liberté en juin dernier. Quelques mois plus tard, Ayoub se retrouve devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour un vol avec violence commis en pleine rue. Le 4 novembre dernier, vers 20h30, la police locale est requise à la rue Jules Boulvin à Roux. Un témoin les prévient d’une agression commise sur une SDF. Quelques minutes plus tard, Ayoub est interpellé par les policiers avec la veste de la victime. "Je lui avais filé une boulette d’héroïne quelques jours plus tôt, pour la dépanner. Elle me devait 20 euros. Quand je l’ai croisée ce soir-là, elle a refusé de me les rendre, alors je me suis servi en faisant les poches. Je ne suis pas un voleur", explique le jeune homme.

Pour le parquet, Ayoub a bien commis un vol avec violence. Une peine de 30 mois de prison ferme est requise contre lui, plus un an de prison pour le séjour illégal. Jugement le 25 janvier prochain.