Sans être toujours titulaire, c’est un élément important du groupe de l’Olympic.

Misbaou Barry est un joueur plutôt discret dans le noyau de l’Olympic. Pourtant, depuis trois saisons, il accumule du temps de jeu. Pas titulaire indiscutable, il est par contre le remplaçant numéro 1, en défense.

Dès qu’il y a un pépin physique ou une suspension, c’est vers lui que Tibor Balog se tourne. Polyvalent à souhait, il fait bien plus que rendre des services. Lorsqu’il se trouve sur le terrain, Charleroi ne perd pas en qualité.

"À la base, je suis back droit", précise l’intéressé. "Mais j’aime bien également évoluer dans l’axe de la défense. Je me suis également déjà retrouvé au milieu. Moi, mon but est de répondre présent lorsque l’entraîneur et l’équipe ont besoin de moi. Je me donne toujours à 100 %, durant les entraînements et les matches."

Il ne faut pas oublier que malgré une certaine maturité sportive, Misbaou Barry est encore très jeune. À seulement 23 ans, il est déjà un des plus anciens du noyau actuel.

"Je suis arrivé à l’Olympic en 2011. Le club évoluait alors en D3. J’étais avec les Espoirs. J’ai également réalisé quelques prestations avec l’équipe première. Mais c’était l’époque difficile du matricule 246. Il y avait les soucis financiers. J’ai quitté l’équipe, au terme de la saison. J’ai fait un passage à Gerpinnes (P2), puis je suis resté presque une année sans jouer."

C’est l’arrivée d’Adem Sahin qui a relancé la carrière du défenseur. "Il est venu me chercher. J’ai retrouvé le groupe en promotion, avec une très belle première saison. Malheureusement, avec les nouveaux soucis, le club a été obligé de réaliser une année en P1. Aujourd’hui, il prouve qu’il a les qualités pour évoluer à l’échelon national."

Le jeune homme est ambitieux. Il veut tout gagner avec l’Olympic.