Ce mardi matin, la jeune femme s'est donc constituée partie civile pour récupérer un jour les 1639 euros qu'elle a déboursés pour payer les factures de l'abonnement souscrit à son nom. En réalité, cette dernière a aidé Bélinda, une amie à elle, pour obtenir l'abonnement et un smartphone.

"On s'était mis d'accord pour que chaque mois elle m'envoie 25€. C'était une amie. Je crois qu'elle m'a donné le premier mois et après c'était tout. En plus de ça, elle a acheté des choses sur l'abonnement", explique la victime abusée par Bélinda. La prévenue est donc poursuivie devant la justice pour un abus de confiance.

Entendue sur les faits en juillet 2020, Bélinda avait reconnu l'abus de confiance et ne pas avoir remboursé sa désormais ex-amie. La prévenue aurait pu échapper à une comparution devant le tribunal correctionnel, si elle avait répondu favorablement aux convocations envoyées par le parquet pour une médiation pénale.

Visiblement, cette dernière n'en a cure des convocations puisqu'elle n'a pas non plus daigné se déplacer devant la justice. Une peine de six mois de prison a donc été requise par défaut contre elle. Dommage pour Bélinda, qui aurait obtenu une mesure de faveur si elle s'était présentée à la justice, confirme le substitut Verbrigghe.

Jugement le 15 février.