Le jeune homme s’est montré violent à deux reprises, pour des motifs futiles. De plus, Benjamin se trouvait en état de récidive au moment des faits…

Dès qu’il est contrarié, Benjamin semble résoudre ses conflits à l’aide de ses poings. Comme il l’a prouvé le 9 septembre 2018 et le 1er mars 2019. Lors de ces deux scènes, Benjamin n’a pas hésité à réagir violemment pour des banalités…

Tout d’abord, Benjamin a frappé Jérémy à Anderlues en 2018 à cause d’une dette de 10 euros. "La victime a croisé le prévenu sur la route. Il lui a réclamé l’argent qu’il lui devait pour des soirées passées ensemble." Pour le parquet, Benjamin est sorti de son domicile avec deux autres personnes armées de battes de baseball et d’une barre de fer. Résultat : Jérémy a subi une fracture du 4e métacarpien à la main en se défendant.

Six mois plus tard, à Binche, Benjamin a agressé son petit frère né en 2001. "Il est entré dans sa chambre pour lui demander un joint. La victime a refusé et a reçu un coup de poing et deux coups de pied au ventre", signale le parquet de Charleroi.

Pour l’anecdote, en novembre 2019, Benjamin a été contrôlé avec un couteau à steak sur lui. En récidive pour une condamnation à 18 mois de prison, le parquet requiert une peine de 2 ans de prison avec sursis contre le jeune homme. Jugement le 3 juin.