Avec sa petite cinquantaine d'élèves, la petite école communale de Lalue à Anderlues ne paie pas de mine vue de l'extérieur mais une fois les portes des classes franchies, on tombe nez-à-nez avec ce qui se fait de mieux en matière d'enseignement numérique. Projecteurs, tableaux interactifs, tablette personnelle et surtout une direction et des enseignants formés et compétents.

Si le projet a pu voir le jour c'est grâce à la volonté de Laurent Del Re, le directeur et Fabian Dupont, un enseignant devenu référent numérique dans l'établissement.

"Nous avons toujours été intéressé par le numérique. Il y a deux ans, nous avons répondu à des appels à projets de la Fédération Wallonie Bruxelles pour être une école numérique. Grâce à un avis favorable, nous avons pu acquérir du matériel de pointe," explique Fabian Dupont.

Suite à cela l'école s'est vu recevoir des tablettes IPad, des tableaux numériques et un Wi-Fi de qualité.

© NGOM

Devenir école numérique demande également des aménagements d'horaires du corps professoral. De cette manière, Fabian Dupont, enseignant en 5ème et 6ème primaire a suivi des formations et est devenu le référent numérique c'est-à-dire qu'il donne cours de la 3ème maternelle à la 6ème primaire. Pour en arriver là il a suivi, de même que le directeur, une formation lui permettant de devenir Applel Teacher.

L'unicité de l'école est telle que les différents confinements ont pu être anticipés par le fait que beaucoup de cours ont pu être envoyés aux élèves qui ont on déjà acquis la logique nécessaire. "A cause de crise sanitaire, nous avons mis le pied à l'étrier dès l'an dernier en sachant que chaque enfant peut être suivi à distance grâce aux Ipad et si prochain confinement il devait y avoir, chaque élève pourrait se voir prêter gratuitement une tablette."

© NGOM

Du côté des élèves, on nage en plein bonheur même s'il faut faire comprendre aux parents que les enfants travaillent bel et bien alors qu'ils ne ramènent pas toujours des feuilles à la maison. "Les élèves n'éprouvent pas tant de difficultés que cela pour suivre. Au contraire, on peut observer que certains sont beaucoup plus à l'aise sur tablette que sur une feuille. Nous baignons véritablement dans cette technologie. Ce genre d'enseignement offre un certain développement de l'esprit. Les enfants apprennent à coder dès la 3ème maternelle par exemple. Ils créent des albums photos ou participent à la chaîne Youtube par exemple."

© NGOM

Pour le directeur, une école numérique n'est clairement pas une utopie. Certes, cela demande des moyens financiers mais dans le cas de l'école d'Anderlues tout a été fourni après avoir répondu à différents appel à projets. A ce titre, l'école devrait recevoir de nouvelles tablettes. Il y en aurait une par élève ce qui laisse les portes grandes ouvertes pour prétendre au titre d'Apple School. Elle serait la troisième seulement en Belgique.

Derrière tout cette ferveur, il y a une petite inquiétude qu'évoque la bourgmestre Virginie Gonzalez actuellement en charge de l'enseignement. "Nous voulons que cette école devienne pionnière dans la région, qu'elle puisse donner la chance à chacun sans distinction aucune de suivre une scolarité à la pointe du progrès mais hélas, il manque une poignée d'inscriptions pour conserver l'ensemble des professeurs et l'organisation telle quelle."