Charleroi Lorsque nous avons rencontré les bourgmestres de Fleurus, Pont-à-Celles et Les Bons Villers, ainsi que le chef de corps de la zone de police locale Brunau pour discuter des investissements (notamment les nouveaux radars) et des priorités pour la police pour les années à venir dans la région, nous avons aussi fait le point sur les cinq dernières années.

Et le sujet des cambriolages, qui inquiète beaucoup les gens, a été abordé. "Si ce n'est pas stricto sensu une priorité, c'est un phénomène qui déborde bien au-delà de la zone et qui touche tout l'arrondissement, créant un sentiment d'insécurité", note le rapport/bilan du Plan de Zone 2014-2019. Le même rapport précise tout de même, et c'est toujours bon à prendre pour éviter les préjugés: "Nous ne semblons pas concernés par les gens du voyage, avec qui nous entretenons de bons rapports."

La bonne nouvelle, c'est que sur l'ensemble des 3 communes, les cambriolages ont diminué de 20% entre 2014 et 2018, de 463 vols dans des habitations recensés à 373. 

A Fleurus, la diminution est de l'ordre de 20,3% (de 192 cambriolages à 153). C'est encore plus impressionnant à Pont-à-Celles où la baisse est de 29,5% (de 200 à 141 faits). Pour Les Bons Villers, par contre, les chiffres étaient déjà bas et le sont restés (entre 70 et 80 cambriolages par an).

L'accent est mis, pour continuer à progresser, sur la prévention, avec un conseiller mis à disposition du public, et un point d'attention particulier qui est demandé aux PAC (patrouilles anti criminalité) qui sillonnent la zone.