Une patrouille Covid-19 de la police locale de Charleroi avait constaté le 26 mai dernier, en début de soirée, une violente bagarre à la route de Mons à Marchienne-au-Pont. Plusieurs équipes des zones de police avoisinantes avaient été appelées en renfort sur les lieux. Une cinquantaine de personnes, réparties en deux groupes appartenant à la communauté roms, était impliquée.

Un différend familial était à la base de la bagarre. Trois personnes, dont un policier, avaient été blessées et prises en charge par les secours. Quatre personnes avaient été privées de liberté. Parmi elles, il y avait Bruno, porteur d’une hachette lors de la rixe et menaçant vis-à-vis des policiers.

Ce mardi, Bruno ne s’est pas présenté devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Une peine de deux ans de prison a été requise contre lui. Jugement dans un mois.