Selon ce dernier, les syndicats ont pointé à différentes reprises ces difficultés à la direction mais celle-ci n'y a pas pour l'heure apporté de solutions. "Le travail de planification des horaires donne régulièrement lieu à des erreurs, il faudrait mettre en place un système où des employés passent en revue les horaires avant de les transmettre à l'ensemble du personnel. Cela éviterait beaucoup de problèmes générateurs de stress pour le personnel", a affirmé Yves Lambot. 

Le recours au chômage économique pour l'aéroport, qui ne fonctionne encore qu'à 90%, ne se fait pas de façon harmonieuse dans tous les services selon le syndicaliste. Certains travailleurs seraient parfois avantagés par leur supérieur avec à la clé des différences de revenus. 

Sans solution apportée par la direction après l'ultime avertissement de ce lundi, les syndicats se disent prêts à partir en grève.