Pour accomplir l’ensemble de ses missions, le CPAS courcellois veillera au moindre denier.

Lors de cette première année de nouvelle législature, le CPAS de Courcelles a passé en revue l’ensemble de ses structures tant dans l’offre des prestations aux citoyens que du côté financier.

C’est au dernier conseil communal que la vision 2020 a été donnée. Le CPAS s’engage avant tout à poursuivre les missions qui lui sont dévolues et fera preuve, pour assurer celles-ci, d’une grande rigueur. Les embauches seront ainsi contrôlées. Des modifications interviendront le 1er janvier : l’activité d’aide-ménager titres-services sera convertie en activité d’aide-ménager social.

"La problématique de l’énergie est au centre de nos préoccupations. Celle du logement reste fondamentale." Pour répondre à cette préoccupation, il est prévu de s’attaquer à la rénovation de plusieurs bâtiments du parc immobilier du CPAS ainsi qu’à la création de logements de transit.

Si la dotation communale a augmenté de 270 000 euros, le CPAS devra tout de même délier les cordons de la bourse avec prudence. Pour être à l’équilibre, en plus de la dotation, la totalité du fonds de réserve sera utilisé.

Malgré cette nécessité de rigueur, les services se font un devoir d’assurer les missions de base. "Les services sociaux étant le noyau dur de notre institution, des solutions structurelles devront être apportées en collaboration étroite avec l’administration communale."