Jeudi matin, un lecteur nous a transmis une image qu'il a capturée avec son téléphone. On y voit des gens, attablés comme dans un café, sans masques, des bières spéciales posées devant eux. Si ce n'était pas pour une femme qu'on aperçoit, sur la droite de la photo, portant un masque... on se serait cru dans une photo de 2019.

Vérifications faites, cela se passe au bar cosy "The Speakeasy" (une référence aux bars clandestins de la prohibition américaine, NdlR), dans le Terminal 1 de l'Aéroport de Bruxelles-Sud-Charleroi (BSCA). Et l'image a bien été prise ces derniers jours. Mais il ne s'agit pas d'un bar clandestin, loin de là ! 

Certains établissements HoReCa et débits de boissons sont effectivement ouverts à l'aéroport de Charleroi (liste disponible sur le site de BSCA), du côté piste après le check-point sécurité, avec une dérogation du SPF Economie. On a vérifié, et c'est le cas aussi à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. L'article 6, alinéa 4 de l'arrêté ministériel du 28 octobre 2020 autorise l'Horeca dans la zone de transit. Une information qu'on retrouve également sur le site du SPF Economie.

"Tous les établissements ne sont pas ouverts, mais ceux qui peuvent faire du "take-away" le sont", nous précise BSCA. "Il n'y a pas de service à table, les gens prennent à emporter et vont s'installer là où il y a des tables, chaises et banc dans le terminal." L'aéroport nous affirme également que les distances de sécurité - 1,50m entre les tables - sont de mise. Et que le port du masque est obligatoire pour tout déplacement. "Il y a des contrôles de police ici aussi, comme dans les autres espaces publics", nous signale-t-on d'ailleurs.

La situation est la même à Zaventem : "Il est exact que les restaurants sont bien ouverts à Brussels Airport", nous y précise-t-on. "L'arrêté ministériel l'autorise dans la zone de transit, nous ne connaissons pas le motif de cette dérogation."

Si l'image en offusque certains, la situation est parfaitement légale.