Depuis le début de la crise liée à la Covid, lequotidien des enseignants est des élèves est mis à rude épreuve. Il aura fallu faire preuve d'ingéniosité et de créativité afin que les cours se poursuivent sans une trop grande dégradation des relations sociales.

Malheureusement, la crise à mis à jour des inégalités mettant à mal la qualité d'apprentissage des élèves. Ces inégalités ont aussi créer un plus grand écart entre les élèves. La fracture numérique a été mise en avant parmi les difficultés liées à l'apprentissage. Les causes de la fracture numérique sont multiples. Le manque de matériel, de connexion internet au domicile ou encore le manque de compétences numériques.

Pour pallier ce manque de connaissances et de matériel, la Ville de Charleroi a débloqué une budget de 472.200 euros pour offrir à 1.722 élèves de primaire issus de 54 écoles carolo, tout réseaux confondus, le matériel numérique nécessaire au suivi des cours à distance.

"Devant cette situation, le Collège a marqué la volonté d’intégrer au plan de relance des moyens dans le but de réduire ces inégalités. Un des axes faisait état d’un soutien pour l’équipement numérique des élèves de l’enseignement obligatoire. C’est l’axe que nous avons choisi de retenir en accordant notre stratégie à celle de la fédération Wallonie-Bruxelles," déclare Julie Patte, Echevine de l'Enseignement. "Dans l’enseignement primaire, les classes lauréates voient leurs élèves, dont les parents ont marqué leur accord pour rentrer dans le projet, se voir attribuer une aide financière d’un montant de 250€ par élève. En secondaire, l’aide financière montera à 350€ par élève. Cette somme sera dédiée à l’achat d’un matériel numérique pédagogique (tablette, PC portable,….). Cette aide prendra la forme d’un chèque numérique à faire valoir dans un des commerces partenaires."

Afin d'être plus efficace dans le combat contre la fracture numérique, Julie Patte, Eric Goffart -Echevin du Développement Numérique- et Philippe Van Cauwenberghe- Président du CPAS ont travaillé de concert pour élaborer un plan de soutien au numérique éducatif pour les élèves des établissements scolaires de l’enseignement obligatoire à Charleroi (tous réseaux confondus).

Ce projet a été réalisé en écho aux différentes dispositions de la Fédération Wallonie-Bruxelles désireuse de fournir des outils numériques aux élèves de la 3ème à la 7ème secondaire. L’appel à projets de la Ville de Charleroi a été lancé le 27 octobre dernier. Il était réservé aux classes de 4e, 5e et 6e primaire fréquentant un établissement scolaire de l’enseignement fondamental ou de 1e et 2e secondaire situé sur le territoire de la ville de Charleroi (tous réseaux confondus) dont l’indice socio-économique 2020-2021 (ISE) allait de 1 à 10.

Passer par les écoles semblait être le meilleur moyen de procéder. "Nous voulions que les élèves ayant besoin de matériel numérique soit inscrit dans une structure apte à dispenser ce type d’enseignement. Nous voulons être cohérent dans notre action," explique Julie Patte.

Si au départ le budget alloué à cette opération étaient de 450.000 euros, les autorités communales sont allées jusqu'à 472.200 euros étant donné le retour très positif des écoles une fois l'appel à projet lancé.

Du Côté du CPAS on se félicite également d'un tel projet puisque cela complète l'offre numérique du centre d'action social de Charleroi. "Le financement de dépenses dans le numérique fait partie des dépenses d’aide sociale prises en charge par le CPAS. Mais pendant cette période de crise COVID, nous avons décidé de faire de la lutte contre la fracture numérique et du soutien aux familles, nos priorités. En conséquence, nous avons augmenté les montants qui y sont consacrés. C’est ainsi que le CPAS peut prendre en charge les frais d’abonnement au réseau Wifi ou l’achat d’un ordinateur. Malheureusement, de nombreuses familles ignorent encore cette possibilité ou n’osent pas s’adresser au CPAS. Nous sommes là pour les aider", rappelle Philippe Van Cauwenberghe, le Président du CPAS.

Les partenaires du projet insistent tous pour faire passer le message que l'aide du CPAS est valable pour tous et non seulement pour les bénéficiaires du Revenu d'Intégration Social. Il est donc tout à fait possible qu'une fois le matériel à disposition une demande soit faite au CPAS pour une connection Wi-Fi.