Via un appel à projet de la Fédération Wallonie-Bruxelles, piloté par les ministres Désir et Daerden, les écoles fondamentales peuvent bénéficier, en 2021-2022, d'un accompagnement par un opérateur extérieur pour mettre en place une cantine durable (axe 1) ou développer la thématique de l'alimentation saine via des leçons (axe 2), et d'un soutien financier pour des projets de création d'un potager collectif, de réduction de déchets alimentaires, de lutte contre le gaspillage, d'installation de fontaines à eau (axe 3 et 4).

14 implantations scolaires de Charleroi ont été retenues, se félicite la Ville par voie de communiqué.

  • L'école du Roton développera une cantine durable avec l'asbl Biowallonie (7500€)
  • Les Mimosas de Gosselies et Tri Charli de Jumet prépareront des leçons avec le CRIE de Mariemont sur l'alimentation saine et durable (5500€ chacune)
  • Charleroi Nord, Vaisière de Couillet, Sart-Allet et Corvées à Gilly, Jumet Hamendes, Gros-Fayt de Lodelinsart, Spignat de Marchienne, Centre et Cité Parc à Marcinelle, Bassée à Roux et Solidarité à Montignies recevront, elles, une fontaine à eau pour éviter les sodas et remplir les gourdes offertes les mois précédents (2500€ chacune)

"Manger est l'un de nos besoins fondamentaux. Sans une alimentation correcte, nous ne pouvons pas être en bonne santé, ni en état de travailler, ni répondre à d’autres besoins. Cela vaut tout spécialement pour les élèves qui passent environ huit heures par jour à l’école et qui sont en pleine croissance. En termes d’alimentation, on le sait, tous les élèves ne sont pas égaux. L’école, sans se substituer aux parents, peut contribuer à réduire les inégalités ou du moins sensibiliser quant à l’extrême nécessité de manger et boire des choses saines", indique l'échevine carolo de l'Enseignement, Julie Patte.