Cette fois, ça y est : la première ville de Wallonie dispose enfin d’un directeur général en titre, quinze ans après l’écartement de celui qui occupait la fonction au moment des "affaires", Eric Lecomte. À huis clos, le conseil communal vient en effet de valider la nomination de Lahssen Mazouz, dont le stage s’est achevé. Le candidat accède ainsi au grade. Il devient le patron en titre d’une administration de près de 6000 agents, dont plus de 2500 enseignants. 

L’intéressé a de grands défis à relever: réorganiser les services et en renforcer l’efficacité dans un contexte de tension budgétaire. Il doit aussi concevoir le fonctionnement de la cité administrative dans le building Magister sur le site du Left Side Business Park. Les équipes de plusieurs départements communaux doivent y être regroupées. 

Il a participé aux dernières phases de la transformation de la fonction publique communale, refondue autour de trois piliers de compétences, sous la conduite d'inspecteurs généraux. 

Il reste à s’accorder sur un projet d’organigramme. Ce chantier devrait aboutir prochainement.

Avant de rejoindre la ville de Charleroi en qualité d’adjoint faisant fonction jusqu’au départ de Christophe Ernotte, Lahssen Mazouz a assuré la direction du CPAS. Proche du bourgmestre Paul Magnette pour lequel il a travaillé deux ans, il vient combler un long vide. 

De 2007 jusqu’à ce jour, la machine communale n’a tourné en effet qu’avec des DG provisoires. Elle en a épuisé près de… dix !