Après Bruxelles et Liège, la ville de Charleroi va lancer ses "journées du matrimoine". Entendez : les bâtiments, lieux et monuments que des femmes ont marqués de leur empreinte.

Dans le cadre de l’édition 2021 des journées du Patrimoine qui mettaient les figures féminines à l’honneur, les animations proposées par la Maison du Tourisme (MT) du Pays de Charleroi ainsi que ses partenaires ont connu un beau succès de participation. Malgré une organisation liée au respect des règles covid, toutes les visites guidées ont affiché complet, se félicite l’échevin Thomas Parmentier en charge du Tourisme, et président de la MT. "Des listes d’attente ont même été constituées pour faire face aux désistements."

Mais cette édition "Femmes et Patrimoine" a aussi vu émerger un partenariat avec le collectif Charliequeen. Là aussi, les résultats ont été réjouissants, grâce à une météo clémente. Au château de Monceau par exemple, tant les animations intérieures qu’extérieures autour des chasses aux sorcières ont fait le plein de participants. Quelque 110 inscrits pour la balade sonore organisée dans le parc par Charliequeen sur la persécution et la mise à mort des femmes accusées d’être au service du diable.

De manière générale, toutes les activités proposées par les opérateurs ont bien fonctionné : 280 personnes pour l’animation Lodelinsart, pays des maîtres verriers, 422 au musée de la Photo de Mont-sur-Marchienne, 200 pour le spectacle promenade au départ de la bibliothèque Marguerite Yourcenar à Marchienne en hommage à l’académicienne et près de 700 sur le site du Bois du Cazier à Marcinelle pour ne citer que les plus importants…

Des journées du matrimoine en 2022. La décision de principe est confirmée, précise l’échevine de l’Égalité des Chances Alicia Monard. Les modalités sont toutefois à définir avec le milieu associatif et les citoyens. "Si la réflexion est en cours, il me semble opportun de programmer l’événement en septembre comme à Bruxelles plutôt qu’en mars comme à Liège", annonce déjà l’échevine.

À suivre.