Les malfrats profitent-ils du confinement pour se remettre à leur basse besogne ?

Alors que les vols de véhicules de type "Golf" étaient en baisse, rien que ce week-end, quatre véhicules ont été volés dans la région de Charleroi. Un véhicule a également été "embarqué" à Chapelle-lez-Herlaimont. Le confinement n’empêche malheureusement pas les vols.

Durant l’année 2017, un phénomène de vols de véhicules a été constaté dans la région de Charleroi. À chaque fois, il s’agissait de Volkswagen Golf. Plusieurs centaines de voitures de ce type ont été volées ou désossées. Une bande particulièrement bien organisée a sévi durant plusieurs mois. Alors que ce phénomène semblait s’être endormi, pour le plus grand bonheur des propriétaires de Golf, cinq véhicules ont été volés en l’espace de quelques jours. Il est, à l’heure actuelle, difficile de dire s’il s’agit de faits isolés ou si une bande organisée mène les opérations.

Le premier vol a eu lieu du côté de Leval (Binche). Deux autres véhicules ont disparu à Marcinelle, durant la nuit de samedi à dimanche, à l’avenue Eugène Mascaux et à l’avenue de la Petite Suisse. Le quatrième vol d’une Golf a eu lieu à Jumet, à la rue Maximilien Wattelar. Les voleurs sont également repartis avec une Golf, à la rue de Trazegnies à Chapelle-lez-Herlaimont.

Du côté du parquet de Charleroi, la prudence est de mise. Mais ces vols, dans un temps réduit, interpellent. "Il pourrait s’agir d’un retour du phénomène constaté il y a quelques années, mais c’est encore difficile à dire." La période de confinement ne calme pas les ardeurs des voleurs.