Ce n’est pas sur le campus de l’UT à Charleroi ville haute, mais dans le périmètre des quais de Sambre que l’école supérieure des arts de la Fédération Wallonie-Bruxelles (ARTS2) va implanter son atelier de design urbain, un cours de son nouveau master en design urbain qui vient allonger l’offre de formations supérieures.

Dès la rentrée, cet atelier s’intégrera dans l’écosystème collaboratif très développé du quartier où se concentrent des structures comme A6K-E6K, le Quai 10, Co-station ou le Vecteur. "Des discussions ont débuté avec le Student Lab de Charleroi Métropole et le centre Design Innovation afin d'envisager de possibles synergies", explique Sébastien Lacomblez, expert appelé à animer cet atelier pratique. Le design urbain vise à améliorer la qualité de vie dans l’espace public. Relativement récente, la discipline ouvre des perspectives dans de nombreux secteurs, depuis la communication à la production artistique en passant par différents métiers d’appui et de conseil tant dans le privé que l’administration. 

S’il est possible de s’inscrire jusqu’à la fin septembre, les places sont limitées : il est recommandé de le faire avant la rentrée du 14 septembre. Originalité du master : son ancrage dans la vie réelle. C’est ce qui obligera les étudiants à prendre le statut d’étudiant-entrepreneur afin de tester ou prototyper leurs projets. Soit en tant qu’étudiant-indépendant fiscal s’ils n’ont pas plus de 25 ans, soit via la création d’une association ou d’une coopérative, ou encore au travers d’une activité Smart. Infos sur le site www.artsaucarre.be