Pour renforcer l’attractivité des quartiers, la Ville de Charleroi a prévu d’investir dans la rénovation de 17 places publiques et l’aménagement de 11 aires de jeux pour enfants. Le confinement a montré tout l’intérêt de ces projets. Le plan "Places" représente un investissement de 32 millions d’euros. En termes de financement, les travaux se réalisent pour partie en fonds propres, certains étant éligibles aux subsides européens comme les places du Manège, Charles II et le square du Monument repris dans la programmation Feder 2014-2020, mais aussi aux aides wallonnes comme pour les places Desaise et des Essarts à Mont-sur-Marchienne, sur l’un des axes de la future ligne de bus à Haut niveau de service (BHNS).

Ce sont des critères de centralité, de fréquentation, d’interaction avec le réseau structurant de transports en commun et de répartition géographique qui ont servi de base à la sélection des projets. À ce stade, les travaux vont démarrer sur cinq places : Matteoti à Jumet et Buisset à Charleroi, indépendamment des trois places et square de la ville haute dans le cadre du programme Feder. "Nous y disposons des permis et les marchés d’exécution viennent d’être attribués", indique le bourgmestre. On en est au stade du dépôt de permis pour les places Destrée à Gilly et Albert Ier à Montignies-sur-Sambre. Les études sont en cours avec maîtrise d’usage ou concertation citoyenne pour les places Albert Ier à Monceau, Crawhez à Dampremy, Levie à Charleroi Nord et l’espace Bertrand à la ville haute. Enfin, le marché d’auteur de projets sera attribué cet automne pour les places des Martyrs à Gosselies, Basile Parent à Couillet et Albert Ier à Marchienne.

La convivialité dans la ville, c’est aussi la création de nouvelles aires de jeux : depuis 2019, onze projets ont vu le jour ou sont en cours d’exécution dans des parcs communaux. Depuis cet été, les travaux se poursuivent à Couillet (parc communal), Dampremy (parc Elio Yvan), Roux (parc Hembise), Marcinelle (parc Ligny), Gosselies (parc communal) et Lodelinsart (parc Gobbe). En centre-ville, le parc Astrid vient de faire l’objet d’une rénovation qui s’achèvera cet automne.