L'année passée, il restait encore 2.000 chats errants à stériliser et à pucer sur le territoire de Charleroi. La sixième campagne de stérilisation va donc être lancée, suite à une opération sanitaire que la Ville de Charleroi a mise en place dès 2014, en intégrant désormais ces chats dans une base de données.


Un nouveau marché public vient d'être attribué à l'asbl ID Chips par le collège communal de Charleroi. En plus d'établir une fiche sanitaire pour chaque chat, comme cela se fait depuis des années, les données d'identification des animaux seront intégrées dans une base de données.

Autre nouveauté : ce sera désormais la vétérinaire communale qui s'occupera des opérations, directement pour la ville. "Auparavant, les associations bénéficiaient d'un subside de la Ville à la fois pour le repérage et pour le processus de stérilisation auprès d'un vétérinaire de leur choix. Ceci, immanquablement, était de nature à générer des coûts disparates en fonction des vétérinaires choisis", explique l'échevine Françoise Daspremont (PS). "Nous voulions revoir le fonctionnement, de sorte que le coût lié à l'intervention de stérilisation soit maîtrisé, et nous avons donc opté pour la prise en charge directement par la Ville."

Son prédécesseur avait, pour rappel, mis en place une convention avec les vétérinaires de la ville : cela coûtait 15.000 euro pour 275 chats errants stérilisés et pucés chaque année. Ici, si le coût de la vétérinaire communale n'est pas chiffré, on sait qu'il faudra 450 euros par an pour maintenir la nouvelle base de données à jour, et qu'un marché public pour acquérir du matériel de stérilisation doit être passé. Une fois le point validé en septembre, au conseil, la campagne pourra effectivement commencer.

"Les asbl qui s'occuperont de repérer les chats errants et les ramener au vétérinaire seront limitées à 2 jours par semaine, et cinq chats maximum par association", continue la Ville. On table désormais sur 400 chats stérilisés et pucés par an.

Pour information, les chats sont relâchés là où ils ont été pris une fois traités.