Charleroi La tentative de vol aurait pu mal tourner, l’un des prévenus était armé.

Les deux garçons ne faisaient pas les fiers face au tribunal correctionnel de Charleroi. Youssef et Rayane comparaissaient ce jeudi pour une tentative de carjacking à l’aide d’une arme à feu. Un incident survenu le 17 novembre dernier à Chapelle-lez-Herlaimont.

Il est deux heures du matin lorsqu’une automobiliste, qui rentrait du travail, s’arrête au feu du croisement de la rue de la Hestre et de la rue d’Herlaimont. Elle est alors surprise par deux jeunes hommes cagoulés qui tentent d’ouvrir les portes de part et d’autre de son véhicule. N’arrivant pas à pénétrer dans la voiture, l’un des assaillants va alors sortir une arme à feu pour effrayer la conductrice. Il tire un coup de feu vers le haut mais la voiture redémarre, mettant fin à la tentative de vol. Les deux auteurs vont être rapidement identifiés par la police et mis en détention préventive.

Lors du procès , les deux jeunes hommes, âgés d’une vingtaine d’années chacun, n’ont pas nié les faits. Ils ont cependant expliqué les circonstances qui les ont amenés à voler une voiture. C’est Rayane qui a raconté comment, après un rendez-vous galant, ils avaient pris froid sur le chemin du retour. Comme ils avaient des cagoules et une arme sur eux, ils ont décidé de monter la petite opération décrite plus haut.

Une explication peu convaincante pour Damien Vervaeren, représentant le ministère public dans cette affaire, qui a requis 6 ans d’emprisonnement pour chacun des prévenus. Les avocats de la défense ont, quant à eux, demandé à ce que leurs clients puissent bénéficier d’une mesure de sursis probatoire. Ils pourraient ainsi poursuivre leur formation à la Funoc. Ce à quoi le substitut du procureur a répondu : "Il y a d’excellentes formations en prison."

Le jugement interviendra le 24 janvier.