Charleroi Les enjeux sont aussi immobiliers pour le centre culturel régional.

Pour le centre culturel régional de Charleroi L’Eden, ce sont des défis immobiliers qui se profilent à l’horizon des saisons 2019-2020 et 2020-2021. L’institution doit en effet rénover deux bâtiments dont elle a la gestion : d’abord l’immeuble de l’ancienne Samaritaine qui jouxte ses installations du cœur de ville, au n°5 du boulevard Bertrand. D’où son nom : "Le Cinq", en toutes lettres. Ensuite la salle de spectacle du centre Temps choisi à Gilly, qui va être reliftée.

Au Cinq, les architectes du bureau Réservoir A, désigné par marché public, ont imaginé de percer un accès à hauteur de l’entrée des bureaux de L’Eden. L’existence d’un écart de niveau nécessitera une adaptation de la dernière volée de l’escalier. Dans tout le bâtiment, les espaces des anciennes salles de classe ne seront pas modifiés : ils conviennent à l’usage d’ateliers auxquels ils sont promis. "Cette extension va nous permettre de monter en puissance dans nos pratiques artistiques et de citoyenneté, l’une des missions de notre contrat programme", explique le directeur, Fabrice Laurent.

Les lieux seront remis en conformité, rafraîchis et laissés à disposition de partenaires associatifs ou de collectifs. Un nouvel accueil sera créé au rez-de-chaussée, destiné à servir de lieu de vie pour prendre un café ou une soupe, faire une pause, se connecter au wi-fi. Le bâtiment fera l’objet d’une rénovation énergétique complète avec renouvellement de la toiture et des châssis. Si un traitement en façade est envisagé pour harmoniser la vision architecturale à front de rue, une intervention à l’arrière permettra de transformer une cour en "jardin d’Eden".

Le coût des travaux se situe dans une fourchette de 0,5 à 0,75 million d’euros. L’investissement sera pris en charge pour moitié par le centre culturel et pour l’autre par la Ville. Les travaux débuteront au printemps. Ils se clôtureront au début 2022, avant le carnaval.

À Gilly, le centre Temps choisi a entamé son lifting : l’opération se chiffre à près de 0,9 million financé par Charleroi. L’Eden en prendra possession au terme du chantier, pour la reprise de la saison 2021. Un rafraîchissement complet est au programme, avec une intervention sur l’enseigne extérieure en façade.

Avec une jauge de 700 places, le lieu sera dédié à l’accueil de spectacles scolaires, d’académies et d’écoles de danse. Des humoristes pourraient aussi y donner des représentations.